L’immigré s’en moque de notre civilisation

La preuve par la manif pour tous.

(Voir aussi : Témoignage d’une personne noire sur notre identité et notre civilisation.)

Extra-européens du moins. Idée déjà évoquée voir détaillée dans d’autres articles. Cette fois la preuve nous a été donnée comme grâce à une expérience scientifique à grande échelle avec des résultats plus qu’évidents, lors des grandes manifestations anti-mariage-gay rassemblant jusqu’au million de français. Ces manifs, malgré les incessants appels du pied de Frigide Barjot en vue de faire participer les minorités et témoigner leurs représentants d’une part, et malgré la proportion de minorités extra-européennes proche de 20% en France et même supérieure à 35% en l’Île de France d’autre part, étaient pourtant composées dans leur quasi intégralité (j’y étais, sinon les photos existent) de blancs, c’est à dire de français sinon au moins d’européens de souche. Preuve apparemment simpliste et pourtant évidente qu’il faut bel et bien posséder des racines qui s’enfoncent dans les tréfonds de la civilisation pour s’y fondre réellement et par ce fait s’en ressentir comme une partie intégrante, la savoir et la sentir pareille à un berceaux et à une Terre fondatrice dont les ancêtres sont à l’origine, et incidemment vouloir l’entretenir et la protéger, tandis que l’extra-européen (surtout s’il a une vision différente de la civilisation évidemment) apporte là encore la preuve flagrante qu’il vient seulement, sauf exception, profiter du fruit des millénaires, quitte à altérer sans scrupule ni empathie le berceau civilisationnel de l’autochtone.

Et pour le cas où l’on parlerait de biais en choisissant l’exemple des manifs d’anti, il est tout aussi simple de vérifier qu’il en était exactement de même lors des manifs pro-mariage gay.

D’un côté comme de l’autre, que ce soit pour préserver ou faire changer la civilisation, les immigrés extra-européens s’en contrefoutent, même lorsque le mouvement est historique et prend place dans les agglomérations où ils sont les plus nombreux, d’où là encore l’aberration de leur présence forcenée soi-disant constructive et de cette volonté systémique de les considérer comme tout autant français et/ou européens que « vous-et-moi », alors même qu’ils ne partagent par définition aucune racine en commun et même plutôt quelques desseins très différents. Et pourtant, certains auraient bien des raisons de venir manifester, quand bien même ça ne serait en rien pour sauver notre civilisation mais pour leur propre idéologie : on sait par exemple combien les musulmans sont homophobes, et combien ils considèrent l’occident comme décadent. Quel sommet de décadence le mariage gay devrait-il alors atteindre, de leur point de vue ? Eh bien même pour ça ils ne bougent pas, hormis le petit groupe symbolique sponsorisé par Frigide Barjot qui se met au devant des cortèges. L’occident s’enfonce dans des tréfonds insondables, mais « on s’en fout, c’est pas vraiment chez nous », semblent-ils penser.

Là où ils semblent être les plus promptes à faire bouger les choses, c’est généralement pour servir leurs intérêts, quitte à nuire aux fondements de la civilisation qui les accueille, et quitte à paraître revendicatifs. Surtout s’ils paraissent revendicatifs (d’autant plus si c’est parce qu’on est des anciens colons, des anciens esclavagistes, et un peu racistes, et qu’ainsi on se repent, on se rattrape). C’est pourquoi certaines manifs bruyantes et envahissantes de « mal logés » sont souvent composées à majorité d’allogènes (hormis les dirigeants gauchistes en tête de peloton) hurlant jusque dans les lieux de culte (on se souvient par exemple de la basilique Saint Denis récemment) tandis que la plupart des SDF, hormis les Roms et leur système organisé, sont des blancs, et ceux-ci sont bien en mal de défendre leurs droits. Ce dernier exemple n’est qu’un unique exemple, mais il est très facile de les multiplier. On peut parler des 30.000 manifestants en Angleterre réclamant l’interdiction de la critique de l’Islam, des revendications pour la discrimination positive (curieux oxymore) ou d’une Taubira et sa vision révisionniste de l’enseignement de l’esclavage arabo-musulman, ou encore de la récente ministre Italienne d’origine congolaise, qui, non contente d’avoir été faite ministre après être arrivée illégalement sur le territoire, s’apprête à revendiquer les bienfaits de la polygamie de sa terre d’origine appliquée à la société italienne, comme si l’Italie et ses bases indo-européennes n’étaient qu’une pâte à modeler que l’on torture à sa guise. Je m’arrête là. Quelques exemples parlants suffisent, de nouveaux apparaissent plus nombreux chaque jour.

A.C.M

Cet article, publié dans Société & sociologie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour L’immigré s’en moque de notre civilisation

  1. SLC dit :

    Il s’en moque et on ne peut le blâmer pour ça… Il profite juste d’une opportunité que l’on aurait surement saisi si l’on avait été à sa place… et les élites e savent très bien.

    • Bien sûr, puisque ces élites leur disent sans cesse de venir avec leur besace culturelle et de l’étaler au sol comme on étale un grand tapis pour recouvrir la terre d’origine, tout en travaillant jour et nuit à faire table rase de cette terre afin qu’elle sied à leurs desseins nouveaux, à l’instar d’une page blanche… Et pour accélérer ce processus, on donne directement des gommes à effacer aux autochtones en les culpabilisant exagérément avec leur passé, afin qu’ils effacent d’eux même, de honte, les créations de leurs ancêtres… Ainsi même la culture autochtone travaille à sa disparition.

  2. laobu dit :

    Merci pour ce magnifique billet. Je suis moi meme identitaire et voyageur chevronne – j’ecris d’ailleurs depuis l’Asie, mes excuses pour les accents manquants – et vos mots revelent sur « le papier » ce que je ressens et ce que j’imagine tous les vrais patriotes ressentent.
    J’espere que vous ne m’en voudrez pas si je partage ce texte avec mes proches, et mes contradicteurs…

  3. autochtone dit :

    L’immigré le dit clairement qu’il s’en moque,
    rappelez vous des propos de Bouteldja,
    elle ne se sent pas concerné,
    On peut donc dire que nous sommes occupés.

    Pour la ministre italienne, je me rappelais même plus qu’elle était arrivée la bas clandestinement…
    Dingue,
    Alors que la 1ère fois où j’en entendu parler c’était parce que la pauvre aurait été victime d’insultes racistes..

    Délinquante, ministre parvenue, ayant un objectif colonial en Italie via sa lutte contre le racisme des Italiens (n’étant non pas racisme, mais réaction légitime face à une colonisation) faisant la promotion de la polygamie et bien évidement de l’invasion migratoire,
    Sur tout les sites où j’allais, les noirs s’offusquaient que cette pauvre pourriture se fasse traiter de guenon…
    Bien fait pour sa gueule, d’autant qu’elle est très moche.
    Lepen ne se fait il pas traiter de « gros porc à la tête de cochon » dans les morceaux de rap des colons ?
    Mais lui c’est « bien » et c’est l’inverse, car la c’est « anti-raciste » (quand bien même le mec est l’indigène…)

    Et il faut préciser que l’insulte « porc » est utilisé par les allogènes maghrébins et noirs pour traiter un blanc,

    Enfin
    Jamais ils n’auront cette réflexion, à part chez eux dans une situation similaire,
    ici, leur attitude n’est que parasitaire…
    Ultra parasitaire,
    ils étaient 10 000 en France métropolitaine il y a 50 ans…

  4. autochtone dit :

    Quand je dis qu’ils étaient 10 000 en France métropolitaine en 1960, je parle des populations noires, les populations maghrébines elles, étaient entre 200 et 300 000

    Je viens de revérifier vite fait sur wiki, apparemment ils ont changés quelques chiffres

    « On peut s’appuyer sur les recensements qui font passer la population d’Afrique subsaharienne résidant en métropole de 13 517 personnes en 1946 à 17 797 personnes en 1962. »
    Philippe Dewitte, L’immigration : l’émergence en métropole d’une élite africaine, in Pascal Blanchard et Sandrine Lemaire, Culture impériale 1931-1961, Éditions Autrement 2004, p. 202

    Bon c’est plutôt 18 000 en 1962, ce qui ne change pas grand chose… ces populations étaient anecdotiques en France il y a encore quelques décennies, aujourd’hui on nous explique qu’avec une vulgaire carte d’identité elles seraient de notre peuple…

    Bien sur, les chiffres pour les populations actuelles sont censurés, ils essaient de nous faire croire qu’il n’y aurai que 2 à 3 millions de Noirs et Maghrébins, ils ne prennent généralement pas en compte les populations arrivées depuis plusieurs décennies, minimiser, mentir, manipuler, endormir, camoufler, voilà les méthodes de nos ennemis, des autochtones traîtres pour la plupart…

    Ceci dit, je dois préciser que certains immigrés se préoccupent de ces questions migratoires et civilisationnelles, Albert Ali, Elias D’Imzalène, Camel Bechikh, Salim Laibi, Aldo Stérone etc…
    chacun à leur manière, parfois en ayant une vision totalement différente,
    Aldo Stérone, bien connu, reste le plus proche de nos idées,
    Ali est plus dans l’enracinement, le respect, défense de la culture, l’arrêt de l’immigration et une petite rémigration de certains,
    Bechikh pense la même chose en beaucoup plus doux et plus républicain,
    d’Imzalène est islamiste mais comprend toute les préoccupations identitaires en prônant la Hijra (retour en terre musulmane) sans forcément l’appliquer lui même,
    Laibi est plus dans la dégénérescence de la civilisation, pense que la France doit redevenir catholique et royale, ne dit pas grand chose de la question migratoire,
    enfin voilà, kemi seba aussi, lui se préoccupe moins de notre civilisation que de la sienne qu’il a rejoint en incitant les noirs de France à faire de même.

    Je vous invite à regarder des vidéos de ces personnes, bien que la plupart soient liés à une certaine mouvance un peu soralienne et peuvent tenir des discours choquant sur les juifs.
    Juifs qui eux mêmes sont aussi variés politiquement que le reste des blancs, ils peuvent être avec ou contre nous.

  5. Merci beaucoup, vous m’ouvrez quelques horizons intéressants avec ces quelques exceptions, dont je ne connaissais jusque là qu’Aldo Stérone.

  6. moisemetellus dit :

    Bonjour,
    je fréquente et commente sur le site fdesouche et je suis un noir, originaire des caraibes.

    Votre constat est on ne peut plus juste.
    Parlant de ce que je sais, je peux dire que les noirs soit s’en foutent, soit jubilent à l’idée de bientot remplacer les blancs.
    Je constate, d’apres la liste de Autochtone, qu’il existe quelques arabo-berberes qui osent se poser des questions identitaires. Je ne sais pas si c’est parce que les arabo-berberes sont en France depuis plus longtemps ou si c’est tout simplement parce qu’ils ont en moyenne un QI plus elevé que celui des négro-africains, mais force est de constater qu’aucun noir se semble se demander si le remplacement est une bonne chose. Je crois qu’il y a quelques années, un certain Gaston Kelman faisait preuve d’un certain respect envers les Français et leur civilisation. On entend plus parler de lui, par contre.

    Dans ma famille il n’y a pas de délinquant. On est quasiment tous bien éduqués et on travaille. Et pourtant il n’y a personne qui « aime » la France ou l’Europe, malgré tout ce dont on bénéficié nos parents, qui ont pu faire carriere tranquilement. Nos parents ne sont pas des balayeurs et l’Europe leur a tout donné. Poutant, les noirs que je connais n’ont d’yeux que pour l’amérique noire. Leur président n’est pas Hollande, meme s’ils ont peut-etre voté pour lui. Leur président c’est Obama. Certains sont branchés Afrique. D’autres Amérique Noire. Aucun ne s’interesse à l’histoire Européenne. Quand je vai visiter, je parle d’aller voir des site archéologiques Celtes dans le coin et ça les fait rigoler.

    Je suis le seul qui se sent proche de l’Europe et de ses autochtones ( Blancs evidemment).
    Je suis le seul qui a toujours été branché musique européenne underground.
    Le seul a lire pour mon propre plaisir des ouvrages sur l’origine des langues indo-européennes. Les autres ils s’en tapent completement.
    Si j’habitais en France, je serais surement allé aux manifs pour tous ou je vous aurais encouragé au passage.

    Je déteste, j’excècre la gauche. Pour eux, je ne suis qu’une arme de destruction.
    Je me sens insulté par cela car je me sens aussi proche de l’Europe et des Européens
    qu’un allogène puisse l’être.

    Je n’arrive pas à comprendre ces noirs à qui on confie des responsabilités et qui ne trouvent rien d’autre à faire que d’insulter et de dénigrer les Européens. Le cas de la ministre Kiyenge en Italie est effarant. Et je confirme que sur les sites noirs, ils s’en foutent completement de l’attitude pro-remplacement de cette dame. Dans la mesure ou ils remarquent cette attitude, ils disent que c’est bien fait pour les Européens et que c’est à leur tout de se faire coloniser. Le revanchisme est extremement répandu parmi les noirs, je vous le garantis
    Je fais mon petit possible. J’encourage mes amis blancs et ne pas avoir honte.

    Il faut aussi dire que ce n’est pas 100% la faute des africains. C’est en majorité leur faute mais pas à 100% car bcp d’entre eux one été toute leur vie encouragés à destester la France et l’Europe par les profs et les médias. Chers vrais Européens, vous devez reprendre le contrôle de ces courroies de transmission. Ça ne va pas plaire à certains mais vous devez absolument faire quelques chose par exemple à propos du taux faramineux de juifs dans vos médias. Ils ne peuvent pas et ne veulent pas raconter votre histoire. Vous devez la raconter vous memes.

    • Merci infiniment pour ce commentaire-témoignage éminemment intéressant, doublement légitime et utile venant de vous. Je me permets de l’utiliser dans un article, si cela ne vous gène pas !

  7. Ping : Témoignage d’une personne noire sur notre identité et notre civilisation | L'Identitaire Pur

  8. Leonidas dit :

    Excellent article dans son ensemble ! Cependant cher auteur, un seul point ne me convient pas et je pense qu’il mérite d’être clarifié. Je fais référence au moment où vous parlez des « roumains ». Il semble évident ici que vous faisiez référence aux ROMS et non aux « roumains », qui sont, faut-il le préciser? Non pas un peuple européen, ni même blanc, mais une ethnie métisse originaire d’Asie (Inde). La majorité d’entre eux s’étant établit dans les balkans (pas seulement la Roumanie mais aussi le Kosovo, la Serbie, la Bulgarie et la Macédoine) et en Europe Centrale (République Tchèque, en Bohème, d’où leur surnom de « bohémien »), je trouve vraiment triste d’observer si souvent un amalgame opéré entre eux et les peuples européens indigènes de ces régions qui n’ont clairement pas plus en commun avec eux, tant d’un point de vu ethnique que culturel, que la population française à titre d’exemple. Certes, ces roms (l’homonymie phonétique entre roms et roumains s’ajoutant à la confusion) sont, d’un point de vu purement juridique, des « roumains » ou des « bulgares » dans la mesure où ils possèdent une carte d’identité relative à ces pays, mais ils n’en demeurent pas moins des roumains de PAPIERS au même titre qu’un Morsay est français sur sa carte d’identité, mais n’est en rien un français, vous serez d’accord avec moi sur ce point j’imagine !

    A savoir que cette confusion entre roms et européens des balkans est aussi savamment entretenue par le système socialiste, lequel exploite la confusion des dénominations identitaires sur cette question dans le seul et unique but de relativiser l’impact sécuritaire relatif aux origines ethniques de nos migrants (plus facile d’acquérir un français de souche aux superstitions intégrationniste lorsqu’on lui fait lui-même croire qu’un immigrants « roumain » (donc européen) est tout aussi difficile à intégrer qu’un extra-européen, le problème étant que ces « roumains » sont en fait des ROMS, et ne sont donc pas plus européens que l’immigration arabo-musulmane d’origine maghrebine).

    Le peuple roumain est un peuple blanc, d’origine indo-européenne, locuteur d’une langue latine (ROMANE) fort semblable au français,et de religion chrétienne (majoritairement orthodoxe, avec une forte minorité catholique). Connaissant des roumains de souche, ceux-ci sont assez atristés d’observer la confusion permanente opérée en France et en Europe de l’Ouest à leur égard et supportent très mal le fait d’être confondus avec un tel peuple au même titre qu’un Gaulois se sentirait sans doute insulté de lire dans les journaux suisses « forte progression de l’insécurité provenant de la communauté française à Genève », alors que les « français » dont il serait question seraient des français de papier issues de la « diversité » (cet exemple que je viens de donner a réellement eu lieu même si je ne saurai vous refiler un lien, cela faisant longtemps. En tout cas on pouvait y voir des suisses s’indignant de la « racaille française », retour de situation assez hilarant ! La nation roumaine est constamment sujette à cette amalgame et je pense, qu’en tant que militants identitaires français ET européens, vous apprécierez la valeur de mon petit exposé (l’ignorance doit être combattue, la vérité doit être rétablie afin que les européens, tous héritiers d’une même civilisation et conscients de la nécessité de faire front ensembles pour défendre leur héritage commun contre le mondialisme et l’africanisation de l’Europe, puisse être à même d’identifier leur véritable ennemi, un tel procédé n’étant possible qu’en s’étant identifié eux-même au préalable. Pour le reste j’adhère complètement aux points soulevés par votre article !

    Ceci étant dit excellent blog, permettez moi de vous transmettre mes salutations et encouragement fraternels !

    • Merci pour ce commentaire, mais figurez-vous que je suis moi même étonné d’avoir fait cette erreur, probablement d’inattention.

      Vous constaterez peut-être en effet, sur quelques autres articles de ce site, que je suis bel et bien au courant de l’origine des Roms de même que de la tristesse (voire de la révolte) qu’engendre cette confusion chez les Roumains, et que je suis habituellement le premier à tenter de combattre cette ignorance plus ou moins volontairement entretenue par des médias qui laissent ainsi planer l’idée fallacieuse que « les européens aussi peuvent engendrer de tels problèmes ».

      Néanmoins, merci pour votre commentaire intéressant, qui sera utile à tout le monde !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s